La fibromyalgie est beaucoup plus fréquente chez les personnes qui portent le virus de l'hépatite B, selon une étude publiée dans l'International Journal of Clinical and Experimental Medicine.

 

Il est bien connu, indiquent les auteurs, que la prévalence de la fibromyalgie est plus élevée chez les personnes atteintes de la maladie de Lyme, celles qui portent le virus du sida (VIH) et celui de l'hépatite C.

Certaines études ont également suggéré que la fibromyalgie pourrait être associée à d'autres infections chroniques telles que celle au virus humain T-lymphotropes de type I et celle au parvovirus B19 ainsi qu'à la mycoplasmose.

 

Une étude précédente a montré une prévalence de la fibromyalgie aussi élevée que 25% chez des personnes qui portent le virus de l'hépatite B.

Mustafa Ozsahin de l'Université Duzce (Turquie) et ses collègues ont mené la présente étude avec 39 personnes atteintes d'une hépatite B active, 38 porteuses du virus inactif de la maladie et 77 personnes en santé.

21 % des personnes atteintes d'infections chroniques actives de l'hépatite B étaient aussi atteintes de fibromyalgie; c'était aussi le cas de 23% de celles atteintes de la forme inactive du virus.

Ces résultats préliminaires doivent être confirmés dans des études menées avec un plus grand nombre de personnes, soulignent les auteurs qui rappellent également que la fibromyalgie a aussi été liée à d'autres maladies.

Plus de recherches sont nécessaires pour comprendre le rôle joué par les infections (dont celle à l'hépatite B) dans la pathogenèse de la fibromyalgie, ajoute-t-il.

 

Une étude précédente a montré une prévalence de la fibromyalgie aussi élevée que 25% chez des personnes qui portent le virus de l'hépatite B.

Mustafa Ozsahin de l'Université Duzce (Turquie) et ses collègues ont mené la présente étude avec 39 personnes atteintes d'une hépatite B active, 38 porteuses du virus inactif de la maladie et 77 personnes en santé.

21 % des personnes atteintes d'infections chroniques actives de l'hépatite B étaient aussi atteintes de fibromyalgie; c'était aussi le cas de 23% de celles atteintes de la forme inactive du virus.

Ces résultats préliminaires doivent être confirmés dans des études menées avec un plus grand nombre de personnes, soulignent les auteurs qui rappellent également que la fibromyalgie a aussi été liée à d'autres maladies.

Plus de recherches sont nécessaires pour comprendre le rôle joué par les infections (dont celle à l'hépatite B) dans la pathogenèse de la fibromyalgie, ajoute-t-il.

Source :
Psychomedia : article du 30 novembre 2013

barre separation noel